VALLEE DU FLEUVE SENEGAL : Les prémices d’une campagne rizicole plus performante

La Direction de la Prévision et des Etudes Economiques (Dpee), dans sa « note de conjoncture-Troisième trimestre 2020 »,  constate les prémices d’une campagne rizicole plus performante que la précédente.

« Dans la vallée du fleuve Sénégal, les semis/repiquages se sont établis à 32 055 hectares, pour l’ensemble des spéculations, en hausse de 4,1% par rapport à la campagne d’hivernage 2019/2020 », note la Dpee.

D’après la source, au titre du financement de la campagne d’hivernage 2020/2021, la Banque Agricole (zone nord) a retenu un volume de crédit de 5,626 milliards de FCFA, à fin septembre 2020, en baisse de 6,4% par rapport à la même période, un an auparavant. Et de plus, les superficies correspondantes ont, également, enregistré un recul de 3,8%, s’établissant à 18.468 hectares.

S’agissant des prévisions de mise en valeur rizicole,  la Dpee souligne une bonne dynamique a été relevée avec un niveau de réalisation de 76,2% (30.483 hectares), soit une hausse de 15% par rapport à 2019/2020. Et ce bon comportement est, en partie, imputable à une mise en place et de cession satisfaisante des intrants à Matam et Podor.

Et la Dpee de préciser : « En effet, dans ces localités, les taux de mise en place (urée et DAP) et de cessions, restent supérieurs, respectivement, à 89% et 77%. Néanmoins, ce bon niveau de réalisation risque d’être légèrement impacté par des inondations de parcelles (1,1% des réalisations) notées à Podor (81,75 hectares), Matam (165,5 hectares) et Bakel (76,47 hectares) ».

Selon la source, la production rizicole 2020/2021, dans la vallée du fleuve Sénégal, s’annonce plus performante que la précédente du fait des hausses combinées des niveaux de réalisation pour la saison sèche chaude (+7,3%) et l’hivernage (+15%).

Related posts

Leave a Comment