SERVICE DE LA DETTE AU COURS DU PREMIER TRIMESTRE 2020 : L’encours à fin mars est arrêté provisoirement à 8 048,8 milliards F CFA

Share This Story !

 Le ministère des Finances et du Budget,  dans son document : «Document de Programmation budgétaire et Économique pluriannuelle (Dpbep) 2021-2023 », révèle que l’encours de la dette publique à fin mars 2020 est arrêté provisoirement à 8 048,8 milliards F cfa.

D’après le document, le service de la dette publique, (hors PPTE et Iadm) au cours du premier trimestre 2020, se chiffre provisoirement à 237,97 milliards F cfa, dont 141,98 milliards au titre de la dette extérieure (principal : 45,79 et intérêts : 96,19) et 96 milliards au titre de la dette intérieure (principal: 78,1 et intérêts : 17,9).

Pour rappel,  le document note que les prévisions sur le service issu des annulations Ppte /Iadm sont à 10,65 milliards FCFA dont 9,31milliards en principal et 1,33 milliards en intérêts.

« Au cours de cette période, les tirages effectués sur ressources extérieures sont estimés provisoirement à 187,84 milliards FCFA, et les émissions de titres publics sur le marché domestique évaluées à 148,5 milliards FCFA. L’encours de la dette publique à fin mars 2020 est arrêté provisoirement à 8 048,8 milliards FCFA dont 1 000,1 milliards FCFA de dette intérieure et 7 048,74 milliards F cfa de dette extérieure », précise le ministère des Finances.

Crédits de personnel ordonnancés à hauteur de 274, 248 milliards

« Sur un budget prévisionnel de 817,7 milliards, les crédits de personnel ont été ordonnancés à hauteur de 274, 248 milliards à fin avril soit un taux d’exécution de 33,5% sur ces quatre premiers mois de la gestion. En glissement annuel, il est enregistré une augmentation de 26,79 milliards FCFA, soit 11% en valeur relative », renseigne le document du ministère des Finances.

D’après le ministère des Fiances, cette progression du niveau de la masse salariale est imputable à la hausse des effectifs de la Fonction publique, 145 299 contre 149 589 en glissement annuel et l’entrée en vigueur depuis janvier 2020, de la dernière tranche de l’indemnité délogement allouée aux enseignants (15 000 FCFA). Et  compte tenu du contexte actuel de crise sanitaire, les dépenses de santé (factures des hôpitaux, cliniques et pharmacies) ont-elles connu une prise en charge soutenue depuis le mois de janvier 2020 avec un apurement de toutes les factures reçues soit un montant de 9,3 milliards CFApayé à fin avril 2020.

Related posts