PRETS CONTRACTES AUPRES DES BANQUES EN PERIODE DE COVID-19 : 44% des entreprises industrielles concernées

L’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (Ansd), dans son enquête : « Impact Covid-19 dans l’industrie-Novembre 2020 », estime que 44% des entreprises industrielles ont déclaré avoir contracté des prêts auprès des structures bancaires.

« Sur l’ensemble, 35,0% des entreprises enquêtées ont affirmé avoir de créances vis-à-vis de l’Etat. Selon le type, hormis les industries du bois, des matériaux minéraux et environnementaux, toutes les autres ont affirmé avoir de créances vis-à-vis de l’Etat.

Au titre des prêts, 44% des entreprises industrielles ont déclaré avoir contracté des prêts auprès des structures bancaires. Selon le type, hormis les industries du bois et de cuir, tous les autres types d’industries ont eu recours à des prêts bancaires. La durée moyenne de l’échéance des prêts dans l’industrie est évaluée à 36 mois »souligne l’enquête.

Conséquences : baisse des commandes, tensions de trésorerie

« La baisse des commandes (66,3%) et les tensions de trésorerie (56,3%) constituent les principales conséquences de la pandémie sur les activités industrielles évoquées par la majorité des chefs d’entreprise. Tout de même, le report des investissements, la rupture des stocks et retard des livraisons, les difficultés d’approvisionnement en matières premières, la perte de compétitivité et la hausse des coûts d’exploitation ont été identifiés par plus d’une entreprise sur trois comme conséquences », précise l’enquête.

D’après la source, le licenciement (1,3%), le recrutement (2,5%), le gain de compétitivité (2,5%), la fermeture des entreprises (7,5%), la baisse des coûts d’exploitation (7,5%) ont été faiblement cités. La mise au chômage technique a été évoquée par 15,0% des entreprises.

Et l’enquête de révéler : « Selon les chefs d’entreprise, ces conséquences vont perdurer pendant 9 mois en moyenne. Cette durée varie en fonction de la sous-branche d’activités. En effet, les dirigeants des industries d’égrenage de coton, de cuir, et électroniques ont affirmé que les conséquences de la Covid-19 sur leurs activités vont durer 12 mois en moyenne. En revanche, les gérants des industries de production d’électricité et d’eau estiment que l’activité sera affectée par la crise durant les 6 mois à venir ».

Related posts

Leave a Comment