POUR APPORTER SECOURS AUX MENAGES EN CRISE : La Fao appelle à une action d’anticipation à l’appui de l’Agriculture

Lors de la manifestation annuelle d’annonce de contributions au Fonds central pour les interventions d’urgence des Nations Unies, La Fao appelle à une action d’anticipation à l’appui de l’Agriculture pour apporter secours et espoir aux ménages en crise. L’évènement a vu la participation Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence,  du Directeur général de la Fao QU Dongyu et plus de 100 ministres.

 « Des actions opportunes et solides peuvent réduire la faim et les souffrances humaines résultant des crises, et c’est plus vrai que jamais à la suite des perturbations causées par la pandémie de COVID-19, Directeur général de la Fao QU Dongyu a déclaré aux participants à l’événement de haut niveau pour les annonces de contributions au Fonds central d’intervention d’urgence (Cerf), le deuxième donateur du programme humanitaire de la Fao », précise la Fao dans le communiqué parvenu à notre rédaction.

« Les chocs de 2020 se répercuteront longtemps jusqu’en 2021″, Notant les défis extraordinaires auxquels nous sommes confrontés cette année, de la recrudescence du criquet pèlerin pan-continental à la pandémie mondiale, Qu a déclaré que le nombre de personnes confrontées à des niveaux d’urgence d’insécurité alimentaire aiguë pourrait encore augmenter « à moins que nous n’agissions maintenant et n’agissions à grande échelle » a déclaré le Directeur général.

« La Fao recommande vivement l’investissement dans les interventions agricoles d’urgence, car quatre personnes sur cinq vivant dans des contextes de crise alimentaire dépendent d’une certaine forme d’agriculture pour leur survie » a déclaré le Directeur général.

« Sauver ces moyens de subsistance non seulement leur sauve la vie aujourd’hui, mais leur donne de l’espoir pour demain », a ajouté Qu. Dongyu.

« Dans le chaos d’une situation d’urgence, agir rapidement et à grande échelle fait une énorme différence », a déclaré le secrétaire général de l’Onu, Antonio Guterres, dans son discours d’ouverture. Il a souligné que le Cerf  n’est qu’à mi-chemin pour atteindre son objectif de 1 milliard de dollars pour 2020. Mais « l’élan se construit pour cette approche anticipative », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a souligné que l’action précoce pour lutter contre le criquet pèlerin dans la corne de l’Afrique, menée par la Fao avec une subvention et un prêt du Fonds, est l’un des impacts exceptionnels du Cerf  au cours d’une année de travail record.

Le Directeur général de la Fao a félicité le Cerf  pour ses « actions influentes », notamment en aidant la Fao à intensifier les initiatives visant à réduire l’impact des crises au Bangladesh et en Somalie, ainsi que pour avoir catalysé le financement des opérations de lutte contre le criquet pèlerin de la Fao  , qui ont permis d’obtenir suffisamment de nourriture dans le pays. Corne de l’Afrique et du Yémen pour nourrir plus de 16 millions de personnes pendant un an.

Création du Fonds central d’intervention d’urgence pour une réponse rapide

« Le Fonds central d’intervention d’urgence (Cerf) a été créé par l’Assemblée générale des Nations Unies et lancé en 2006 dans le but de promouvoir une action et une réponse rapides pour réduire les pertes en vies humaines, améliorer la réponse aux besoins urgents et renforcer les éléments essentiels de l’intervention humanitaire en crises sous-financées », explique-t-on dans le document de la Fao.

D’après la Fao, il est renouvelé chaque année grâce aux contributions des gouvernements, du secteur privé, des fondations et des particuliers. Et l’Allemagne a été son principal donateur jusqu’à présent cette année, tandis que le Royaume-Uni a été son principal donateur depuis sa création. Le Cerf a financé 33 initiatives de la Fao cette année avec des ressources combinées de 48,9 millions de dollars, dont une subvention de 10 millions de dollars pour aider la Fao  à lutter contre les épidémies de criquets pèlerins en Afrique de l’Est.

 

 

Related posts

Leave a Comment