Médina Baye : Seyda Mariama Niass repose à côté de son père

Seyda Mariama Niass,  fille de, El hadji Ibrahima Niass décédée le 26 décembre 2020 à Dakar à l’âge de 88 ans. Elle est  inhumée ce Lundi 28 décembre après la prière de 17 heures auprès de son père Baye Niass.

«  Yaye Boye » repose désormais  à côté de son père dans le mausolée aux environs 17 heures 53 mn.

A Signaler que c’est la deuxième fille de Baye  Niass qui repose à son côté, après  rappel en dieu de la fille aînée Seyda Fatoumata Sahara Niass.

Malgré la pandémie, la grande mosquée refuse du monde mais  le port de masque est respecté.

Dans la cité religieuse, Talibés et fidèles ont  accompagné Seyda Mariama Niass jusqu’à sa dernière demeure.

La famille de Medina Baye,  par son porte-parole,  Cheikh Mahy Cissé a insisté sur les mesures barrières recommandées par les autorités sanitaires. 

A quelques heures de l’inhumation,  les alentours de la grande mosquée refusent du monde et l’affluence est immense.

Seyda Mariama Niass était une éducatrice de Coran et elle servait l’Islam.

La fille de Cheikh Al Islam avait un institut moderne où on enseigne le Coran aux enfants de 6 ans. Dans son « Daara », on l’appelait « Yaye Boye ».

Son frère, cheikh  Mahi Ibrahima Niass,  khalife de Medina Baye a affirmé que la défunte l’accompagnait pour  apprendre le coran car elle était plus âgée que lui de 6 ans. Le khalife a vivement remercié les forces de l’ordre et les autorités administratives.

Bibliographie

Mariama NIASS à l’état civil, Seyda Mariama NIASS, fille du vénéré Cheikh Al Islam, El hadji Ibrahim NIASS, (Baye NIASS), est venue au monde le 24 décembre 1932 à Kossi, localité située à 09 kilomètres de la commune de Kaolack. La vertueuse dame est acquise à la cause du Saint Coran et des Sciences islamiques dès le bas âge, suivant ainsi les pas de son valeureux et vénéré père Baye NIASS. D’où son surnom, «khaadimatul Qur’aane», ou la servante du Coran. Fondatrice du complexe scolaire Keur Sultan Ben Abdoul Aziz Al Saoud, plus connue sous le nom de : « Ecole Mariama NIASS », Yaay Booy Seyda, comme l’appellent affectueusement ses proches, est l’une des premières femmes au Sénégal à avoir instauré des « Daaras », (écoles coraniques) et enseigné le Saint Coran.

Sa mère Aïssatou SARR est décédée tôt, la laissant avec ses frères et sœurs, dont l’actuel khalife de Medina Baye, Cheikh Mahi Ibrahim NIASS. Seyda Mariama devait avoir 14-15 ans à l’époque et sa sœur cadette, Seyda Hawa NIASS devait en avoir trois. Ce vide laissé par leur mère explique sans doute cette affection que Baye NIASS avait pour Seyda Marième et ses frères et sœurs. Elle a beaucoup voyagé avec son père qui disait à ces filles: “Ô vous les filles, rivalisez (avec les hommes) vers le sommet, non par le corps”. Seyda Marième a bien attendu cet appel du Cheikh Al Islam. Comme presque tous les fils et filles de Baye Niass, elle apprit le Coran à l’école coranique de Médina Baye, auprès de Rabbani, disciple maure de son père Cheikh Ibrahim NIASS. Elle débuta l’apprentissage du Coran en 1937. Elle avait 5 ans. Entre 1937 et 1947, elle mémorisa et récita complètement le Livre Saint. L’on rapporte que le jour où elle a récité le Coran après l’avoir mémorisé, son père lui offrit un cheval, une vache et son veau et des bijoux. Très jeune, elle fut maîtresse assistante d’enseignement coranique à Médina Baye. Après l’apprentissage du Coran, elle étudie les Sciences islamiques et la langue arabe auprès de son père Baye NIASS et de son entourage. Entre 1950 et 1952, elle fut professeure d’enseignement coranique dans la Madrassa Cheikh Al Islam de Médina Baye

Khady Thiam

Related posts

Leave a Comment