MECANISME DE FINANCEMENT DU SECTEUR INFORMEL : 20 milliards de Djiké Factor pour la phase Test

L’Unacois Yessal et l’entreprise Djiké Factor ont signé une convention de partenariat visant  à faire bénéficier aux commerçants sénégalais  une solution de gestion et de financement capable de répondre à leurs défis quotidiens. L’entreprise Djiké Factor a selon M. Alla Dieng, a dégagé 20 milliards de fcfa  pour une phase test pour le premier trimestre de l’année 2021.

L’entreprise Djiké Factor a dégagé  20 milliards de Fcfa  pour la phase test du partenariat avec l’Union nationale des associations des commerçants, des opérateurs et investisseurs du Sénégal (Unacois/Yessal).  Cette somme est destinée « aux transactions commerciales », a indiqué le président exécutif de l’Unacois/yessal,M. Alla Dieng.

Le Djiké Factor se présente selon son Pdg, Talibé Sokhna comme une solution pour assurer la gestion financière et opérationnelle des importations des entreprises sénégalaises.

 « Ce projet est partie de plusieurs constats sur la réalité économique du continent dans un contexte où la majorité des marchandises sont importées, l’accès au financement et le besoin en devises étrangères sont les freins majeurs au développement des entreprises en Afrique», affirme M. Talibé Sokhna.

Parmi les entreprises exclues des sources de financement figurent en premier lieu les entreprises informelles, peu structurées et n’ayant pas accès aux garanties nécessaires pour obtenir des crédits bancaires.

C’est dans ce cadre qu’intervient Djiké factor pour prendre en charge le paiement comptant en devises, le transport et le dédouanement des marchandises importées au Sénégal par ses clients. « Ces derniers règlent soixante jours après l’arrivée de la marchandise. On leur laisse le temps d’écouler leurs marchandises, de faire des bénéfices avant de commencer à payer leurs factures », renchérit M. Sokhna au grand bonheur des commerçants. Pour bénéficier de ces services, l’entreprise a mis en place un système de sécurité. « C’est la raison pour laquelle on a intégré la Sonam qui va évaluer les sociétés avec lesquelles on va travailler. On va faire une petite enquête et à partir de cette enquête on va avoir le feu vert de la Sonam qui va décider d’une limite de crédit qu’on va donner aux commerçants », a Souligné le Président directeur général.

Pour le président exécutif de l’Unacois/Yessal, ce partenariat est une aubaine pour les commerçants.

« 96% des entreprises au Sénégal sont dans le secteur informel. Et on sait qu’avec leur système de garantie, les banques classiques ruinent les entreprises. Avec cette solution de financement, les commerçants sont libérés du dictat de ces banques. Djiké Factor vend de la marchandise », dixit M. Alla Dieng.

 Selon lui, ladite entreprise fera en sorte que la production nationale soit consommée et qu’il n’y ait pas de rupture de Stock.

« Qui dit financement dit création d’emploi et en conséquence la lutte contre l’émigration clandestine », a laissé entendre Alla Dieng, avant d’ajouter que les dossiers parrainés par leur organisation, seront privilégiés.

Le directeur de cabinet du ministre du commerce, M. Ousmane Goudiaby s’est réjoui de ce partenariat gagnant-gagnant. Il a invité les parties à faire en sorte que cette convention soit un pas vers d’autres partenariats pour permettre au secteur privé de développer  davantage leurs activités et de contribuer au développement de l’économie nationale.

Related posts

Leave a Comment