ENTREPRISES NON ELIGIBLES AU PROGRAMME DE MISE A NIVEAU : La Cciad débloque 40 millions pour l’encadrement de 80 structures

La chambre de  commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), a procédé  au lancement de son programme d’encadrement en veille et intelligence économique (Peevie) pour entreprises non éligibles au programme de mise à niveau. C’est 40 millions de F cfa que l’institution consulaire va débloquer pour la formation et l’encadrement de 80 entreprises sélectionnées et pour une durée d’une année.

Rappelons que la phase pilote avait regroupé 50 entreprises et la 1ère phase regroupera 80 entreprises déjà sélectionnées. Et l’encadrement est gratuit et dure une année.

« La date d’aujourd’hui, constitue un grand jour pour l’institution consulaire car s’agissant de la concrétisation d’un projet si important et qui lui est cher car étant destiné à ses ressortissants que sont les opérateurs économiques. Comme vous le savez, la phase pilote du Peevie, a  eu 50 bénéficiaires, à titre d’information le comité de gestion et de suivi du Peevie en rapport avec les chefs d’entreprises, avait identifié les besoins réels de formation pour être plus compétitive et s’engager dans la voix de l’émergence », souligne M. Pape Ibrahima Diagne, vice-président de la chambre de commerce.

D’après M. Diagne, une démarche inclusive a été adoptée reposant sur  un appel à candidature à l’endroit des entreprises affiliées. Etil s’en est  suivi une sélection définitive d’une cinquantaine d’entreprises non éligibles à la mise à niveau au titre de cette phase pilote. Il estime que c’est cette même démarche qui a été adoptée par la phase 1 du programme et qui a abouti à la sélection de  80 entreprises qui bénéficieront d’accompagnement en termes de formation et d’appui technique.

Quant à Dr Awa Gueye, coordonnatrice du Peevie, elle avance : «Les autorités de la chambre de commerce  ont décidé de mettre en place un outil d’encadrement des entreprises, ça entre dans les missions de la chambre de commerce qui consistent à encadrer, à appuyer, accompagner les entreprises ».

D’après Dr Awa Gueye, il y a déjà une première phase, une phase pilote qui leur avait permis de sélectionner 50 entreprises qui ont été accompagnées. Et le recrutement s’est fait par un appel d’offre à candidature et après, ils ont  procédé à une sélection qui leur a permis d’avoir ces 50 entreprises.

Elle estime que pour cette deuxième phase, compte tenu du contexte actuel, tout le monde sait que toutes les entreprises ont des difficultés et le comité de sui du projet a décidé d’augmenter le nombre d’entreprises à encadrer à 80 entreprises.

D’après Dr. Awa Gueye, les objectifs du projet, c’est d’accompagner cette fois-ci 80 entreprises notamment qui ne sont pas éligibles à la mise à niveau à élever leurs performances via un système de veille et d’intelligence économique.

Elle souligne qu’au niveau des objectifs spécifiques, il s’agit de mettre à la disposition des entreprises des informations scientifiques et pertinentes, de renforcer les capacités des entreprises, de leur permettre de  nouer des partenariats, de partager les bonnes pratiques à travers la mise en place de réseau.

« Il y aura des participations à des foires, salons et expositions, participer à de rencontres d ‘affaires, organisées Chambre de commerce. Pour le financement du projet, c’est entièrement pris en charge par la chambre de commerce à hauteur de 40 millions F cfa. Le projet va durer une année renouvelable parce que la phase 1 a duré une année », a souligné Dr. Awa Gueye.

Related posts

Leave a Comment