Coronavirus : le baril de pétrole recule à cause de la nouvelle vague de contaminations à l’échelle mondiale

(Agence Ecofin) – Pour la deuxième séance consécutive, le pétrole ouvre dans le rouge. En effet, la demande s’essouffle de nouveau à cause de la nouvelle vague de contaminations au coronavirus et du fait de la hausse record des stocks américains de pétrole.

Lundi, les prix du pétrole ont chuté pour une deuxième session consécutive. Le Brent LCOc1 a chuté de 66 cents, soit 1,6 %, à 40,36 dollars le baril à l’ouverture du marché, tandis que le brut américain CLc1 était à 37,86 dollars, en baisse de 63 cents, soit également 1,6 %.

Cette situation a été engendrée par de nouvelles contaminations aux Etats-Unis, en Chine, en Nouvelle-Zélande, en Australie, en Inde et au Brésil. Le nombre de cas dans le monde vient de dépasser la barre des 10 millions. L’Inde et le Brésil ont signalé un minimum de 10 000 cas par jour, récemment. Par conséquent, de nombreux gouvernements ont durci les mesures de confinement, qui portent déjà atteinte à la demande.

En dehors de ceci, malgré les efforts de l’OPEP et de ses alliés pour réduire l’offre, les stocks de brut aux États-Unis ont atteint des sommets historiques, ce qui fragilise encore plus les prix.

Related posts

Leave a Comment