Boulangerie : Les acteurs sensibilisent sur nouvelle réglementation régissant le secteur

Le Ministère du commerce et des PME a initié une série de tournée avec le soutien de l’association des meuniers Industriel  du Sénégal en collaboration avec Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal ( FNBS) pour mieux appliquer le contenu de la Législation de la nouvelle réglementation régissant le secteur de la boulangerie.

C’est un décret consensuel mais  à l’application est confrontée à des obstacles. Pour surmonter ces obstacles, il fallait se réunir avec tous les acteurs donc pour trouver les solutions idoines.

Les Boulangers de la région de Kaolack ont accueilli la Délégation du Ministère du commerce et FNBS dans un atelier de campagne de communication et de sensibilisation sur la nouvelle réglementation du secteur de la Boulangerie au conseil départemental de Kaolack sous une forte participation des acteurs.

 A cet effet les Boulangers  exigent une application effective de la réglementation et une bonne compréhension des textes par les gouverneurs qui doivent charger de cette application.

Le représentant du Ministre du commerce, Serigne Diawa, commissaire aux enquêtes économiques, a souligné que le Ministère du commerce  a décidé d’assainir le secteur donc d’appliquer les textes au niveau régional.

Avant de dire qu’il y a le comité technique de suivi du secteur présidé par le Gouverneur. Le présentant du Ministre du commerce, M. Diawa a invité les acteurs à jouer pleinement leur rôle parce qu’il y a une certaine concurrence déloyale dans le secteur.

M. Samba Diawa, représentant du Ministre du commerce a déclaré que : « la vente du pain dans les boutiques est interdite. Dans la législation, on a dit qu’exclusivement dans des surfaces bien aménagées, exclusivement réservées à la vente du pain dans les kiosques, standard. Si la vente du pain continue dans les boutiques, les mises en cause seront sanctionnées sans état d’âme ».

Le Président de la Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal, M. Amadou Gaye a insisté sur l’application effective de cette réglementation et une bonne compréhension des textes par les gouverneurs « qui doivent charger de l’application, les forces de l’ordre, les forces de défense de sécurité, les services d’hygiène, tous les acteurs assermentés doivent jouer le rôle. Donc « Doyna » ça suffit une application de la Boulangerie doit se faire ».

« Nous sommes très heureux de constater à Kaolack, ils ont une avance parce que je vois toutes les promesses du gouverneur de Kaolack  avait dit aux Boulanger avec la mise en place de son comité est effectif », dira-t-il.

M. Gaye a affirmé  que : «  « Doyna » (ça suffit), le gouvernement a accepté d’appuyer les boulangeries et les consommateurs  pour assurer la sécurité alimentaire ».

En ce qui concerne les employeurs dans les Boulangeries, il a demandé le professionnalisme pour faire des contrats et assurer une bonne production hygiénique mais surtout quand on a ouvert une boulangerie, forcément, il faut le déclarer.

Il a déploré la distribution du pain par les Jakarta.

Il estime qu’ils veulent assurer la sécurité alimentaire. Et pour ouvrir une boulangerie,  il faut une autorisation préalable. Selon lui, à Dakar,  80 personnes sont déjà formées.  Et ils ont prêts à faire la formation  à Kaolack.

Khady Thiam

Related posts

Leave a Comment