AUGMENTATION DES CAS DE COVID-19 : Vers la « tolérance zéro » sur le respect des mesures barrières

Prendre toutes les dispositions pour faire respecter les mesures barrières. Telles sont les nouvelles mesures prises par les autorités sanitaires pour éviter une seconde vague.

La hausse exponentielle des cas de contamination de la Covid-19 au Sénégal fait trembler tout un chacun. Cette remontée soudaine de la courbe risque de nous ramener vers une seconde vague que personne n’aurait souhaité dans ce pays. Pour la journée d’hier seulement 101 nouveaux cas ont été enregistrés. Ce qui sème davantage la panique chez la population. Ce qui fait dire Abdoulaye Diouf Sarr, ministre de la Santé, que l’implication d’une «tolérance zéro» doit être prônée. «Face à l’augmentation des cas de contamination, il faut ‘’une tolérance zéro’’  dans le respect des mesures barrières, le portage communautaire de ces mesures, une discipline nationale sur le port systématique du masque » », a-t-il déclaré. Avant d’insister : «s’il le faut, on ira jusqu’aux mesures contraignantes. Car, la nouvelle situation sur le front du nouveau coronavirus implique une ’’tolérance zéro’’ sur l’application des mesures barrières ». Le ministre s’exprimait hier lors de la conférence de presse du gouvernement. Il en a profité pour plaider à la mobilisation générale de la population afin que « chaque Sénégalais gagne le virus à son niveau ». Pour lui, «il faut prendre toutes les dispositions pour faire respecter les mesures barrières», dans le cadre d’une stratégie de «co-construction». Poursuivant son propos, Abdoulaye Diouf Sarr a rappelé que le virus, toujours méconnu, ne doit pas nous pousser au relâchement. « On a organisé la riposte au plan intermédiaire, opération et sur la prise en charge de manière générale. Au moment où nous parlons, beaucoup de déterminants ne sont pas encore connus, a-t-il indiqué.

Depuis l’apparition du nouveau coronavirus dans le pays, le 2 mars dernier, 16.766 personnes ont été infectées au Sénégal. 15.950 parmi elles ont depuis recouvré la santé tandis que 343 en sont mortes, d’après les données du ministère de la Santé.

Related posts

Leave a Comment