ARRET MOMENTANE D’ACTIVITE : 27,4% des entreprises formelles touchées

L’agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd), en partenariat  avec le ministère de l’économie, du plan et de  la coopération, a réalisé une enquête en ligne auprès des unités du secteur formel pour cerner les intentions d’investissement des entreprises et identifier leurs besoins de financement dans la stratégie de relance post covid-19. Il est ressorti des résultats que 27,4% des entreprises sont touchées par un arrêt momentané d’activité.

« Cette enquête a donné divers enseignements. En effet, il ressort des résultats de l’enquête que l’arrêt momentané d’activité a été constaté auprès de 27,4% des entreprises formelles et touche notamment les petites unités (30,9%). Le phénomène est plus ressenti dans les secteurs des hôtels, bars et restaurants (50,2%), des services fournis aux entreprises (31,7%), des services personnels et divers (29,7%), du commerce (27,2%), des autres industries (25,5%) et des transports (24,3%). Il est motivé par la fermeture des frontières (36,6%), la fermeture des marchés, des écoles et des universités (33,0%), le problème de financement (32,0%), le problème d’approvisionnement en matières premières (28,0%) et les difficultés d’écoulement de la production (21,7%) », révèle le document susmentionné.

5,4% des entreprises ont changé d’activité

D’après l’enquête, à défaut de fermer momentanément, 5,4% des entreprises ont changé d’activité depuis mars 2020 pour s’adapter à la crise. Et ce sont essentiellement les petites entreprises et les moyennes entreprises qui sont concernées par ce changement de branche d’activité.

Toujours d’après la source, près de la moitié (49,6%) des entreprises qui ont changé d’activité se sont orientées vers le commerce contre 42,7% vers les activités de services de soutien et de bureau. Et les petites entreprises sont les plus nombreuses à s’orienter vers le commerce (51,4%) et les activités de services de soutien et de bureau (44,7%).

Concernant l’évolution de l’activité, l’enquête souligne que 60,9% des entreprises ont enregistré un repli des quantités produites. Et cette baisse touche 59,7% des petites entreprises, 83,7% des moyennes entreprises et 37,6% des grandes entreprises.

« Pour les entreprises dont l’activité a évolué, 38,5% ont enregistré un repli situé entre 25% et 50% de la quantité produite. Elles représentent 25,0% à avoir subi un abaissement de moins de 25% de la quantité produite. Quant aux entreprises qui ont connu un fléchissement des quantités produites entre 50% et 75%, elles représentent 28,4% des entreprises ainsi impactées. Concernant le reste des entreprises (7,3%), elles ont enregistré une chute de la quantité produite de plus de 75% », note l’enquête.

Related posts

Leave a Comment